Make your own free website on Tripod.com

RwandaRugari
Murakire MDR : Twese ! Twese !
Home
PUB !
Cartoons

COMPTE RENDU DE LA REUNION DISCUSSION SUR LE PROBLEME DU
PARTI MDR DE CE 9/ 05/2003.
 
Ce vendredi 9/05/2003, au CLUB MAMANS SPORTIVES sest tenu une
réunion discutions sur les problèmes au sein du parti MDR. Il était
prévu des exposés des parlementaires membres de la commission de
contrôle qui a enquêté sur les problèmes au sein du MDR.
Les Personnalités présentes
 
Hon. MUKAMA Abbas (PDI): qui était Président de la commission
Hon. SOMAYIRE Antoine (RPF): était membre de la commission
Hon. MUJAWAMARIYA Antoinette (PDC): était membre de la commission
Hon. NTWARABAKIGA : Parlementaire du MDR faction TWAGIRAYEZU
Le commissaire  MPAYIMANA Elie : de la Commission Nationale dUnité et de Réconciliation.

Les différents responsables tant de la société civile que des
journaliste.
Il est à noter également la présence de GACINYA (CID)
Après lexposé des motifs de dissolutions du MDR par le Commissaire
MPAYIMANA Elie . Les ex-membres de la commission ad hoc  ont
exposé lhistorique des divisions du MDR.
N.B. Avant le début de la réunion tous les participants ont reçu les
recommandations du rapport de la commission parlementaire ad hoc.
 
Hon. MUKAMA Abbas, dans son mot introductif des débats est revenu
sur la réinstauration du MDR sur la scène politique en 1991. Il a dit :
en 1991, le MDR réapparait mais avec la même idéologie de
PARMEHUTU. GAPYISI Emmanuel, gendre de KAYIBANDA fonda un peu
après le FORUM PAIX ET DEMOCRATIE qui se basait sur lidéologie de
PARMEHUTU.
TWAGIRAMUNGU, NAYINZIRA,.. ont combattu la nomination dun
Bourgmestre tutsi qui avait été donné par le PL. La réapparution de
TWAGIRAMUNGU sur la scène politique fait peur suite à son idéologie
 
Après son allocution, lHon. Député Antoinette MUJAWAMARIYA,
membre de la commission parlementaire ad hoc a explique le pourqoi le
parlement a pris la décision de recommander la dissolution du MDR. Elle
a dit : « partout où nous passions, la population nous proposait de
dissoudre le MDR ». Elle a cité quelques recommandations des
personnes issues des différentes provinces ; lesquelles
recommandations sont reprises dans le rapport de synthèse de la
commission.
Pour le député SOMAYIRE, également membre de la commission ; lui a
dit aux participants qu ils sont venus en tant que députés expert du
problème du MDR et non membres de la commission  puisque cette
dernière nexiste plus.
Comme ses prédésseurs, SOMAYIRE est revenu sur lhistoire des
divisions qui ont caractérisé le MDR des sa création jusqu`à la finalité
du génocide de 1994. Il a demandé aux participants : « ... je voudrais
vous demander si ces gens (adhérent à le MDR) ont eu une ligne
politique constructive du pays à part le divisionnisme »
SOMAYIRE  a poursuivi en disant :  Lidéologie ethniste a été codifiée
lors de léquilibre régionale, dans larmée, dans les églises mais
heureusement que le FPR à laide de la société civile est venu libérer
les rwandais de toutes les injustices. .. Cette idéologie est nocive,
cest un  virus à éradiquer.
Après larrêt du génocide, le FPR a voulu collaborer avec les partis
politiques qui navaient pas trempé dans le génocide, mais il était à ce
moment difficile de savoir qui a trempé ou non De même, on ne peut
pas affirmer que les membres du MDR soi-disant modéré qui sont
entrés dans le governement étaient tous innocentscest pourquoi
nous avons recommandé la dissolution du MDR pour sauver les
innocents qui sy trouveraient.
Une dame modératrice de la réunion a pris la parole et a dit : je sais
que vous vous  posez les questions suivantes :
 « -
- qui dissout le parti ?
- quelles conséquences sur la population ?
- certaines radios diffusent que le FPR voudrait écarter son grand rival
qui est le MDR avant les élections ; or vous savez le rôle de la
communauté internationale dans lhistoire ».
Après cette courte intervention, elle a passé la parole au Député
Ntwarabakiga de la faction du MDR de TWAGIRUMUKIZA.
Ce dernier a tracé lhistorique des discordes au sein du MDR. Il a dit :
les divisions au sein du MDR ont débuté avec lidée de ce quon a
appelé le « Sclining ». Certains partisans déploraient que le parti MDR
ne comptait  aucun Préfet et que les paysans de Kibungo ont été ravi
des champs. Cest de là qua commencé le schisme sérieux au sein du
MDR. Ce sclining a été décliné par certains partisans et les 2 factions
débutèrent : lune basée sur lidéologie de PARMEHUTU et lautre sur la
réforme. Il y a eu des organisations de petites associations qui se
ressemblent à des milices. Je pense que vous avez entendu dire
dITARA qui a des bureaux à GAKINJIRO en ville de Kigali. Cette
association a bénéficié beaucoup dassistances de la faction KABANDA.
 On prévoyait lacheter des vélos (tous les membres) pour circuler en
ville, elle a bénéficié un marché de fabrication des boîtes à lettres pour
 lOffice National des Postes. On la préparait à faire des manifestations
violentes ici en ville de KIGALI.
La parole a été donnée au député KALISA, lui a dit : le MDR de
1991=PARMEHUTU.les gens tués en 1959, 1974, 1994 sont tous
victimes du MDR PARMEHUTU Vous lavez entendu ce matin une
femme (Umugore) Alison Des Forges criant aux antennes des radios,
soutenant que le MDR soit maintenu pendant les élections
Nous devons suivre lexemple de la recommandation dun sage
SEBASONI
Aussi nous devons faire un suivi de la lettre que le parlement a écrit le
 14/04/2003 au Premier Ministre lui demandant dinscrire dans lagenda
de la réunion du Conseil des ministres lexamen des recommandations
du parlement sur la dissolution du MDR.
Nous voulons les partis qui résolvent les problèmes des rwandais et
non ceux qui les causent.

DEBATS
Après les exposés des parlementaires et du commissaire MPAYIMANA
Elie, la parole a été donné aux participants pour échanger.
Silas SINYIGAYA, Secrétaire Exécutifs du CLADHO
Silas a dit quil donne un avis technique qu en 2000, le PNUD a fait
une analyse des évenements qui ont caractérisé le 20ème siècle. Le
PNUD a trouvé que tout le malheur qui a caractérisé le siècle ont
résulté de la démocratie majoritaire. Le PNUD a trouvé que les seules
élections ne suffisent pas et a proposé la démocratie intégratrice. Il a
dit pour conclure : je voudrais souligner que cest la démocratie
majoritaire qui a mis le RWANDA dans labîme
Valérie GATABAZI présidente de DUTERIMBERE  et envoyé du KIST
Valérie a posé la question aux ex-membres de la commission : Vous
avez proposé la dissolution du MDR et que les innocents peuvent être
intégrés ailleurs, que prévoyez-vous pour ceux qui sont inscrits sur la
liste ? Est-ce quils peuvent fonder dautres partis politique ?
Pour le répondre lHon. Kalisa a dit : « .. pour des gens inscrits dans le
rapport et qui sont divisionnistes sils peuvent fonder les partis
politiques, je dirais que les coupables de ce crime seront sanctionnés
».
Quant au député SOMAYIRE : « ces gens sont doffice exclus à fonder
les partis politiques sils ont encore les idéologies divisionnistes. La
constitution nadmet pas à ces gens de faire inscrire leurs partis
politiquesNous avons longuement toléré mais trop cest trop »
 
Ingabire Marie Immaculée : «  je voudrais demander aux députés qui
étaient membres de la commission ad hoc sils ont entendus les
doléances des personnes citées dans le rapport. Ceci parce que cest
leur droit de défense ».
Ingabire Marie Immaculée pour faire passer son message directement
aux gens qui ne comprenaient pas le Kinyarwanda selon elle, elle a
dit : je reviens au rapport fait par HRW. Je pense que tout le monde la
 entendu cest un rapport partisanfaux.. manipulé par une des
factions du MDR. Je trouve cela inadmissible quand il y a une crise,
ce sont eux qui sont les premiers à quitter le pays ».

MUGESERA Antoine (membre dIBUKA)
Revenant toujours sur la déclaration de ce matin par HRW, il a dit : il y
a qui ont dit que le FPR a peur du MDR. Je connais très bien le FPR
dont je suis dailleur membre. Ça je ne le cache pas. Le FPR combat
lethnisme, nos devons combattre cela
Concernant la LIPRODHOR, jai entendu que le MDR collabore avec
cette association. Je lai lu dans le rapport.
Intervention de Florien Ukizemwabo, secrétaire exécutif de la
LIPRODHOR en répondant a Antoine MUGESERA.
Florien a dit : « permettez-moi de demander aux membres de la
commission qui ont fait le rapport des preuves parce qu en lisant le
rapport et ses annexes, nous navons rien trouvé de preuves que
notre ligue a collaboré avec le MDR. On la dit dans le parlement mais
nous avons été ébahi ».
En répondant à Florien , MUKAMA Abbas a dit : la société civile  a la
 liberté dexpression. Malheureusement il y en a ceux qui en usent. La
population de Gisenyi à qui vous vous êtes entretenus nous ont tout
ranconté. Moi je suis originaire de Cyangugu, Rutihunza, qui est dans
vos organes directeur, fut notre préfet. Il est aussi dans les organes
supérieur du MDR POWER ainsi que dans la LIPRODHOR.
Une dame qui représentait le FAWE  qui a demandé au secrétaire
exécutif de la LIPRODHOR la réaction de la LIPRODHOR sur les
communiqués signés par Rutihunza au nom de la LIPRODHOR et
pourquoi le comité directeur a licencié 4 agents du personnel de la
LIPRODHOR pour des raisons qui seraient en rapport avec le rapport de
 la commission parlementaire ad hoc. Aussi quon explique à
lassemblée la ressemblance ou la dissemblance entre la RIPRODHOR de
 Lyon et la LIPRODHOR du Rwanda ?
Florien a répondu que Rutihunza nest plus dans les organes de la
LIPRODHOR depuis deux ans. Donc ses propos ne peuvent engager la
LIPRODHOR. Concernant le personnel licencié, je dirais que cette
question doit être traité par la direction de la ligue ».
 
INTERVENTION DE GACINYA (CID)
« On dit que la personne qui devrait être élue doit faire preuve
dintégrité. Jai peur que les personnes expermentées dans les divisions
peuvent retournées sous une autre forme et peuvent jeter les
rwandais dans labîme. Personne ici nintervenu contre la dissolution du
 MDR ceci parce que les problèmes du MDR sont vieux. Moi jai grandi à
 létranger et les autres en ont dautres experiences. Nous avons donc
subi les conséquences des divisions du MDR. Moi je suis pour les
recommandations émises par le parlementNous savons tous les
actions des associations fondées par le MDR. Ceux qui croient que le
parti est vieil et quil ne peut pas être dissout, ils devraient
comprendre la motivation de la recommandation »
Concernant la question de licencier le personnel, Gacinya a intervenu
en disant : cest une chance que la LIPRODHOR est ici, mais que ça ne
 soit pas une occasion de saccuser mutuellement. Nous avons été
saisis du cas de licenciement. Mais ce nest pas logique de licencier le
personnel sur base quil collabore avec le gouvernement. Ça cest
autre chose »
 
INTERVENTION DE FLORIDA de lassociation AMIZERO
 
Florida ne comprend pas pourquoi blâmer le Premier Ministre au lieu de
le démettre. Elle se demande comment il va coordonné le
gouvernement qui nest pas uni.
INTERVENTION DE NYIRASAFARI (représentante de PRO-FEMMES
Gitarama) 
Pour elle lItara est partout ce nest pas à Gakinjiro seulement. La
même Itara est à Kabagari (district de Kabagari en Province de
Gitarama). Les membres du MDR qui trouveraient son parti dissout 
pourraient se rassembler dans lassociation Itara comme leur nouveau
parti. Pour elle, les rwandais devraient abandonné le langage des
prisonniers « TWARASHUTSWE » (nous avons été trompé).
 
INTERVENTION DE MUSABYIMANA Sada sur KAVUTSE Léonard
 
« je parle sur Kavutse. Il est mon voisin direct à Nyamirambo. Il fait
la discrimination surtout en séparant ceux à qui il donne la farine mais
jaune ».
 
INTERVENTION DE WIBABARA
 
Il faut que le MDR soit dissout il faut que les membres de la
communauté internationale qui sont ici le sache . En demandant le
financement. Il y a des gens qui usent la traitrise si on dissout le
MDR le développement sera possible. Il faut la politique de lunion fait
la force.
 
INTERVENTION DAMAHIRWE Thérèse
 
En intervenant AMAHIRWE Thérèse fait un conseil aux rwandais : ..les
personnes qui adhèrent aux parti devraient avoir où ils entrent. Personne ne sera  élue sans appartenance au parti politique. Mais il
faut voir le parti qui nest pas divisionniste.
Sur le dossier toujours de la LIPRODHOR, NGABIRAME (Kigali Institute
of Education (KIE)) a accusé la LIPRODHOR quun de ses membres de
haut rang est venu à linstitut, lui était en Europe en mission, il y avait
une grève en préparation, cétait à  3 jours de léclatement de la
grève, on a découvert dans les W.C des écrits comme quoi les hutu
sont majoritaire dans linstitut mais quils sont dirigés par les tutsi,
cette personnalité ci-haut citée est venu pendant la nuit pour y semer
 les désordre. Heureusement que le plan a été déjoué. Ngabirame
poursuit en informant Gacinya que la prochaine fois à de telles
circonstances,  quils vont lui saisir du cas après quils se rendent eux
même justice.
Pour le renchérir Umutesi Espérance de PRO-FEMME BUTARE a dit que
la LIPRODHOR a installé une photocopieuse à BUTARE  devant
lUniversité Nationale du RWANDA mais que leur agent sépare les client
c.à.d les membres à qui il fait des photocopies à 10 et le reste à 15.
Ce premier groupe se concerte souvent en groupe.
 
Question de Mukangira (dame)

« Je voudrais demander à la personne qui représente la LIPRODHOR ici
présent sil va prendre pour sien les décisions de cette réunion. Ce que
jai entendu ce matin à la radio, vraiment ça ma traumatisé. Est-de
que la LIPRODHOR et Human Rights Watch vont prendre pour le leur les
 recommandations qui seront issu de cette réunion ?
Est-ce quils vont les publier pour la communauté internationale ? Ces
 blancs de HRW ne peuvent pas rêver ce quils écrivent. Ce sont donc
les associations et certains rwandais qui les informent. (applaudissement). »
Pour la renchérir NSENGIYUMVA Patrice Président de la maison de la
presse a  dit : « le rapport de HRW na rien de différent avec les
rapports qui sécrivaient à MUGUNGA (Camps de réfugié rwandais à
Goma).
Attaquant la LIPRODHOR, le député NTWARABAKIGA a dit : « je
voudrais que ce représentant de la LIPRODHOR sache que RUTIHUNZA,
 membre de la LIRPODHOR a fait une déclaration au nom de la
LIRPODHOR que les prisonniers de Ntsinda à Kibungo utilisent les
mêmes assiettes pour le manger que pour la défécation. Est-ce que
vous avez condamné cela ? »
Le député SOMAYIRE a attaqué HRW dans ces termes : « il y a même
des organisations internationales comme HRW, selles ont la volonté
daider les rwandais à continuer dans les divisions, elles sont à
condamner (cri de lassemblée : Nous les condamnons). Sil y a des
rwandais qui les aident à faire des tels rapports, qui ont intérêt dans
les divisions, nous devons les condamner.
Pour défendre la LIPRODHOR, Florien prend la parole : « pour moi,
lobjet de la réunion a changé, ce nest que des plaidoyers. Je
commence par le cas de la grève de KIE et de cette personne qui a
passé là bas, je peux dire  que ce nest pas vrai si on nous donnait le
nom de la personne.
Pour la photocopieuse, je puis à vous dire que je nai mandaté
personne pour ly apporter et de mettre les prix séparés. Nous navons
pas donc les photocopieuses  là bas.
Ainsi nous demanderions aux intervenants qui nous ont accusé ici de
bien vouloir sasseoir avec nous pour discuter ce dont on nous accuse
et de nous donner des preuves.
Pour les recommandations de la réunion daujourdhui, nous soutenons
 vivement les idées fondées sur lunité des rwandais.
Concernant la collaboration avec le MDR, cest faux.

Pour RUTIHUNZA il y a deux ans quil nest plus dans les organes de
direction de la LIPRODHOR. Il a été puni et châtié pour cette
déclaration de Ntsinda. Il a été licencié pour ça parce que la
LIPRODHOR est apolitique.
Pour la LIPRODHOR qui est né en France ce nest pas la LIPRODHOR
dici mais cest la RIPRODHOR et le premier R symbolise le Réseau
Même si certains membres appartenaient à la LIPRODHOR.
INTERVENTION DE LA PRESIDENTE DE PRO-FEMMES.
La Présidente sest excusée à Florien que son intention de linviter
nétait pas pour le plaidoyer plutôt que cétait pour son apport en tant
que représentant dune ONG membre de la société civile qui est
LIPRODHOR. Elle a dit : « cest une chance à vous dentendre ce dont
on critique la LIPRODHOR »
 
INTERVENTION DE MUKAMA ABBAS SUR LA LIPRODHOR.
 
« au commencement la LIPRODHOR sappelait la LICREDHOR qui avait
des relations avec IDC. LIDC =PARMEHUTU.
Stratégiquement elle a changé en LIPRODHOR mais le premier bailleur
de fond cest lIDC.
Moi je suis originaire de Cyangugu, RWAKA ex-ministre, RUTIHUNZA,
sont membres fondateurs il ne faut pas spéculer sur le R et le L.
Je demanderais à HRW de nous dire pourquoi on a donné la coupe à
lactuel Président de la République et non pas pour son prédécesseur
Pasteur Bizimungu.
Après les débats, Hon. Abbas a dit aux participants que les
parlementaires nallaient participer dans les travaux en groupe pour
éviter les critiques sur une éventuelle manipulation dans la formulation
des recommandation.
At the end of the meeting, the president of the National Unity and
Reconciliation Commission thanked the Transitional National Assembly
for its role in bringing the MDRs divisionism to light. She thanked civil
society NGOs for resolving to teach the law against divisionism and
discrimination and offered financial support for that effort.
En voici les recommandations de la réunion lues par Marie Immaculée
Ingabire
qui sont diffusées par la Radio Rwanda dans son édition matinale :
 
1. La société civile réitère son soutien à la politique de lunité et de la
réconciliation des rwandais ;
2. La société civile condamne  énergiquement toute forme de division
entre les rwandais et tous ceux qui en sont les auteurs ;
3. La société civile soutient totalement la recommandation émise par l Assemblée Nationale de Transition, celle de dissoudre le Parti MDR ;
4. La société civile recommande au Gouvernement de suspendre le
parti MDR en attendant la procédure de dissolution tel que prévu par la
 loi ;
5. La société civile recommande le limogeage et le licenciement des
artisans de divisions qui sont aujourdhui dans les services de lEtat en
attendant la procédure telleque prévue par la loi soit mise en
application ;
6. La société civile condamne  avec la dernière énergie le rapport de
récemment produit par lorganisation Human Right Watch ;
7. La société civile rejette un tel rapport qui tient dune manipulation
et qui est plein de mensonges. Qui, visiblement a lobjectif de diviser
et de semer la confusion dans lopinion internationale ;
8. Le collectif PRO-FEMME TWESEHAMWE, encore une fois se donne la
mission de faire une large diffusion et de vulgariser la loi récemment
élue par lAssemblée Nationale qui réprime toute forme de division
entre les rwandais ;